Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Loading
  • Bien être / Lifestyle

    Comment s’affranchir du désir de perfection?

    la quête de perfection

    Imparfaites et alors?

    Etes-vous de ces femmes perfectionnistes qui veulent réussir sur tous les fronts? Assurer dans leur job, être la mère parfaite, l’amante idéale, être mince et sportive, avoir une vie sociale bien remplie, etc?
    Autant de critères que l’on a tendance à s’imposer à nous-mêmes créant bien souvent désarroi et frustration.
    Pourtant, nous sommes déjà parfaites dans nos imperfections!

    Accepter ses points faibles, ses manques, ses contradictions, une partie de doute en soi apporte sérénité et confiance, aide à mieux s’accepter, à mieux vivre au quotidien, et probablement a être plus apprécié des autres.

    Assumer Sa féminité

    Etre sexy et « féminine » c’est génial dans la mesure où cela nous rend confiante, belle et positive.

    Mais savez-vous ce qui me rend vraiment confiante et à l’aise au quotidien? C’est de pouvoir m’accroupir auprès des enfants dont je m’occupe sans me préoccuper de la jupe qui remonte sur mes cuisses. C’est encore être libre dans mes mouvements en ne portant pas de vêtements trop serrés qui entravent ma gestuelle naturelle.

    Tous mes jeans sont quelque peu élimés car je n’hésite pas une seconde à me mettre sur les genous pour être à hauteur des bouts de chou à qui je raconte des histoires ou avec qui je n’ai pas peur de jouer.

    Est-ce que j’en suis moins femme pour autant? Je ne le crois pas. Au contraire, je suis moi à cent pour cent, même lorsque je porte des talons parce que c’est joli et que j’en ai envie!

    Etre en adéquation avec soi-même

    Le secret pour arriver à atteindre ses objectifs que l’on sait parfois multiples, c’est de toujours rester en adéquation avec soi-même. Se mettre au sport 5 jours sur 7 pour perdre du poids n’est pas mal en soi. Mais il est fort à parier que vous abandonniez très vite car vous avez oublié alors l’essentiel: se faire plaisir avant tout. Si vous voulez que le sport devienne une routine dans votre vie alors adaptez-le à vous et à votre personnalité.

    J’ai moi-même commis l’erreur à de nombreuses reprises de m’inscrire dans une salle de sport sur un coup de tête, avec pour objectif de changer mes « mauvaises » habitudes du jour au lendemain. Pendant deux à trois mois j’y allais presque tous les jours et puis finalement j’y allais de moins en moins, jusqu’à complètement abandonner. Pourquoi? Par lassitude, mais surtout parce que je ne m’écoutais plus et ne visais que l’objectif réussite, à savoir perdre du poids.

    Et finalement, le sport n’est devenu qu’une partie intégrante de ma vie qu’à partir du moment où j’ai vraiment « kiffé » ce que je faisais. J’ai découvert le Hiit, le fitness à la maison, ça me prenait à tout casser 20 minutes trois ou quatre fois par semaine, et ça fonctionnait parce que j’adorais ça et que ça me permettait de continuer à faire ce qui me plaisait à côté.

    Et de fil en aiguille, je me suis ouverte à d’autres sports car le bien que cela me procurait était bien plus important que l’objectif de la perte de poids. Et le plus cool dans tout cela c’est que j’ai vraiment commencé à perdre du poids, naturellement, sainement, et tranquillement, de façon durable.

    Il faut apprendre le respect de soi. Cela aussi s’apprend et porte un nom: acceptation.

    Apprendre la flexibilité

    Depuis quelques années, je me suis également intéressée à l’alimentation. D’abord avec pour objectif de faire attention à mon poids – ce qui allait de pair avec mon intérêt pour le fitness – puis petit à petit dans une approche plus santé. J’ai lu et je lis encore énormément d’ouvrages et d’études sur la question. J’essaie ensuite d’appliquer au quotidien les conseils et les bonnes mesures d’hygiène apprises dans mes recherches.

    Mais là encore je n’oublie jamais la notion de plaisir afin de ne pas tomber dans les travers et les extrêmes que j’ai pu éprouver plus jeune dans mon adolescence et ma vie de jeune femme. Ceci fera sans doute l’objet d’un futur billet 🙂

    Bref, aujourd’hui je mange sainement, mais je sais m’adapter et je ne panique plus devant les sorties entre amis, devant les invitations du week-end et nos envies avec mon chéri. Tout est une question d’équilibre!

    70 à 80 % de mon alimentation est healthy, les 30 à 20% restants sont no-control-freak.

    Et par pitié ne vous jugez pas s’il vous arrive de connaître des périodes moins équilibrées que d’autres. C’est ça aussi être une femme aujourd’hui: accepter ses failles, ses moments  de laisser-aller. On ne peut pas être performante constamment sur tous les fronts de notre vie et c’est tant mieux! La perfection n’est pas désirable en soi, ce qui l’est en revanche c’est notre équilibre mental et notre bienveillance envers nous-même.

    Apprenez à mettre sur pause de temps en temps votre petite voix intérieure qui vous juge et vous culpabilise de ne pas être parfaite.

    Lister ses priorités

    Un bon moyen de s’affranchir de la quête d’une inaccessible perfection est de lister ses priorités. Finalement, qu’est ce qui est vraiment essentiel pour vous? Prenez-en conscience et pour le reste apprenez à lâcher prise, quitte à vous en remettre à une autre personne: mari, petit-ami, famille…

    Car oui, demander de l’aide n’est pas un signe d’échec; au contraire, c’est une force que de pouvoir faire confiance aux autres. Vous vous sentirez au final tellement plus libres!

    Pour aller plus loin:

  • Vous pourriez aimer

    No Comments

    Laissez une réponse